Home » Notre équipe

 

 FONDATRICE : Lucile Civel

                                                  
DSC_0298

« Ne rêves de pas de ta vie , mais vit tes rêves » Nicolas de St Saint-Exupéry

Après un parcours artistique en danse, et des études dans le secteur médico-social, Lucile se forme au métier d’Aide-Médico-Psychologique en France. Après avoir travaillé auprès de divers publics ; enfants en situation de polyhandicap, adultes cérébro-lésés, enfants présentant des troubles du comportement, personnes âgées désorientées, enfants atteints de trouble du spectre autistique. Elle s’envole pour  Québec et revient diplômée «  Zoothérapeute » de l’École Internationale de Zoothérapie de Montréal à la suite d’une formation de 1 000 heures. Lucile fonde «  Des Museaux pour des Maux , Médiation Animale du Maine et Loire » en 2012. Rapidement,  elle créée la « Maison d’Éveil des Museaux pour des Maux » spécialisée  dans l’accueil individuel des enfants présentant des troubles du spectre autistique.                                                                                                                       Elle se passionne pour les chats de race Ragdoll et les chiens de race Golden Retriever et bichon havanais qu’elle élève et sélectionne pour le travail en médiation animale.http://golden-retriever-49.e-monsite.com/ http://chatterielesentrechats.e-monsite.com/.

En recherche permanente de compétence , elle enrichit sa pratique  par l’apport de divers formations en continue: *PECS /*Snoezelen/ communication animale… En 2014, elle fonde et dirige l’ Ecole Franco-Internationale de Médiation par l’Animal. L’école forme des professionnels du secteur médical, éducatif, thérapeutique à la pratique professionnelle de la Médiation par l’Animal en proposant des formations à temps plein d’une année en alliant la théorie et la pratique. Ses objectifs sont nombreux face à cette profession naissante ; fédérer , développer et faire reconnaître cette spécialisation en lui apportant un cadre déontologique.

 En 2015, à la suite du bonheur procuré par la maternité, elle se forme à la philosophie éducative « Montessori ».  En 2019, elle obtient la certification d’éducatrice Montessori 0-3 ans. Elle intervient en tant que formatrice auprès des travailleurs sociaux. De plus, suite à son expertise de terrain,elle est consultante pour les structures ou professionnels porteurs de projet autour de la relation homme-animal.

L’unique mot qui représente Lucile, est le mot «  PASSION ».

INTERVENANTE : Clémentine Peltier

 

DSC_0024

Globetrotteur en herbe durant son enfance et son adolescence, Clémentine découvre au fil de ses voyages les richesses de la différence. Après deux années en poste auprès d’enfants en situation de handicap en milieu scolaire, Clémentine se forme au métier d’éducatrice spécialisée. Elle se créée une identité professionnelle axée sur la curiosité de l’autre, la compréhension et la recherche de sens dans sa pratique quotidienne. C’est en 2014 que Clémentine concrétise un projet de longue date en intégrant la formation de l’Ecole Franco-Canadienne de Médiation Animale qui lui permet d’associer l’animal à sa pratique. Cette année de formation sera également l’occasion pour elle de réfléchir autour de la notion de « savoir être » dans l’accompagnement et d’en imprégné sa pratique d’intervenante en Médiation Animale. Au fil de son parcours, Clémentine est amenée à intervenir auprès de publics variés. Ainsi, elle rencontre des enfants en situation de handicap. Elle travaille à l’accompagnement d’enfants confiés aux services de protection de l’enfance et leurs familles, mais également en prévention en amont des situations de placements. Elle accompagne des enfants et jeunes adultes souffrants de troubles du spectre autistique. Elle appréhende également l’accompagnement des personnes SDF et des personnes âgées désorientés.

 Ces différents publics lui permettent de découvrir des modalités d’interventions diverses, en institution, en milieu ouvert, en milieux scolaire ou encore à domicile. Elle est en recherche permanente de nouveaux outils pour soutenir ses accompagnements et elle appréhende divers techniques de communication tel que le MAKATON, la LSF, le PECS…

Elle rejoint l’équipe en Septembre 2015

INTERVENANTE : Cécile Banos

DSC_0175

 

« Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à  avoir de nouveaux yeux»Marcel Proust

Après son diplôme d’assistante sociale obtenu en 1997, Cécile s’engage dans le monde associatif auprès des personnes Sans Domicile fixe, des personnes et familles en grande précarité et des usagers de drogue actifs.  Elle intègre la fonction publique hospitalière, d’abord à Paris dans un service de soins intersectoriel addictions et psychiatrie, puis aux Antilles, au sein du pôle de santé mentale de l’Hopital de Saint Martin. 

Elle intervient aussi régulièrement, dans le cas de remplacements, dans les services de maternité, de pédiatrie, de médecine interne ou aux urgences. Cécile, en parallèle de son engagement professionnel, n’a jamais cessé de se former (Diplomes universitaires en addictologie, en développement social et santé communautaire, en santé-précarité, et dernièrement en gérontologie sociale et en relation Hommes-Animal.).  

Elle est passionnée par la relation à l’autre (relations intra et interspécifique) et son désir de rencontres et de partages l’amène à  travailler dans le cadre de missions humanitaires, de stages ou d’échanges professionnels au Niger, à Cuba, en Russie, au Brésil, en Afrique du Sud et au Quebec. 

En 2013 elle découvre le monde de la médiation animale par le biais de l’institut Agatéa, puis obtient le diplôme universitaire relations Homme-Animal délivré par l’université Paris-descartes. C’est dans le cadre de son stage, que celle ci fait une rencontre décisive avec Lucile Civel, zoothérapeute à Museaux pour des Maux et qu’elle décide d’intégrer l’Ecole Franco Canadienne de Médiation Animale que Lucile a fondé. Au fil de ses rencontres, de ses expériences de vie et de ses expériences professionnelles glanées ci et là, Cécile ancre sa relation d’aide dans une approche humaniste et du prendre soin qu’elle retrouve à Museaux Pour Des Maux.

Elle rejoint l’équipe en Septembre 2015 avec ses partenaires aniamliers que sont ses chiens, lapins et cochons d’Inde. 

En parallèle de sa pratique de Médiation Animale, Cécile continue à se former (master 2 expertise en gérontologie en 2017, DU Réhabilitation psycho sociale en santé mentale en 2020). 

Par ailleurs, souhaitant enrichir ses accompagnements assistés par l’animal au sein de la relation d’aide, elle se forme à l’animation d’ateliers philosophiques à destination des enfants et des adolescents via l’association SEVE puis se forme au programme PEACE (Présence,Ecoute, Attention Concentration dans l’enseignement) via l’association Méditation dans l’enseignement… 

Pour finir, Cécile aime écrire et témoigner de sa pratique que ce soit par le biais d’articles, de mémoires ou de chapitres d’ouvrages. Celle ci a ainsi contribué, avec un chapitre évoquant un disposititf de médiation animale au sein de la protection de l’enfance, à l’ouvrage « L’enfant et l’animal : Une relation singulière », sous la direction de Boris Cyrulnik et Sandie Belair, paru en 2020.

INTERVENANTE : MANON MEGGLE

DSC_0140

Psychomotricienne diplômée d’Etat depuis 2013, Manon travaille d’abord avec des enfants et adolescents polyhandicapés. Auprès de ce public, elle développe ses qualités d’écoute ainsi qu’une approche ciblée sur le langage corporel, favorisant les interactions avec l’environnement et un mieux-être de la personne. Son intérêt pour les relations humaines ne cesse de grandir au fil de son parcours et de ses interventions dans les milieux de l’enfance, de la gériatrie et du handicap.

Toujours en quête d’enrichir sa pratique, Manon se forme en Equimotricité© en Belgique et se passionne pour la médiation animale. En 2016, elle décide de réaliser une formation longue à l’Ecole Franco-Internationale de Médiation par l’Animal. Les animaux l’accompagnent désormais dans son métier de thérapeute.

Elle rejoint l’équipe en Septembre 2017

INTERVENANTE : SOPHIE CHAPELEAU

DSC_0218

Après un DEUG de psychologie et un diplôme d’infirmière obtenu en 2014, Sophie Chapeleau commence par travailler auprès d’adolescents ayant des troubles psychiques au sein d’un institut psychothérapique puis voyage en itinérance pendant deux ans.
A son retour, elle se forme à la médiation par l’animal à l’Ecole Internationale de Médiation par l’Animal durant une année.
A la suite de son diplôme, elle travaille durant un an au sein d’une ferme thérapeutique au Royaume-Uni, auprès d’enfants et d’adolescents présentant des troubles du spectre autistique. Cette expérience lui permet d’approfondir ses connaissances sur l’autisme grâce à une formation continue des équipes, et de travailler avec des partenaires animaliers variés.

Sur place, elle se forme à la méthode du mouvement. De retour en France, en région parisienne, elle travaille durant deux ans auprès de ce même public, à domicile, accompagnée de sa chienne Lottie, de race labrador ( réformée des chiens guides d’aveugles).

Elle rejoint l’équipe en Septembre 2021

 La complémentarité des parcours, la diversité des expériences , le partage d’une vision commune de l’accompagnement avec Lucile donne du sens à l’arrivée de Clémentine,  Cécile,  Manon et Sophie dans l’aventure « Des museaux pour des maux ».

 

*PECS : est un sigle anglais pour « Picture Exchange Communication System », outil de communication par échange d’images, un programme destiné aux enfants qui n’acquièrent pas le langage verbal, notamment les enfants sujets à l’autisme ou à un TED. Le programme appartient aux techniques de la communication améliorée et alternative.Source wikipedia

*SNOEZELEN : est une stimulation multisensorielle contrôlée, une pratique visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante.C’est une pratique non-directive. La démarche est basée sur l’éveil de la personne stimulée au monde extérieur par le biais de son corps et de ses cinq sens. Cet éveil permet à la personne stimulée de prendre une meilleure conscience de l’ici et maintenant et ainsi de donner plus de substance à sa relation au réel. L’accompagnateur apporte son aide en écoutant les réponses aux stimuli et en agissant sur l’ambiance si nécessaire.

daycares.co