Home » Notre équipe

 

 FONDATRICE : Lucile Civel

                                                  groupe

Après un parcours artistique en danse, et des études dans le secteur médico-social, Lucile se forme au métier d’Aide-Médico-Psychologique en France. Après avoir travaillé auprès de divers publics ; enfants en situation de polyhandicap, adultes cérébro-lésés, enfants présentant des troubles du comportement, personnes âgées désorientées, enfants atteints de trouble du spectre autistique. Elle s’envole pour  Québec et revient diplômée «  Zoothérapeute » de l’École Internationale de Zoothérapie de Montréal.

Lucile fonde «  Des Museaux pour des Maux , Médiation Animale du Maine et Loire » en 2012. Rapidement,  elle créée la « Maison d’Éveil des Museaux pour des Maux » spécialisée  dans l’accueil individuel des enfants présentant des troubles du spectre autistique.

Passionnée depuis toujours par la relation avec les animaux, elle élève depuis 2005 des lapins béliers nains angoras (Elle compte parmi les premières à avoir implantée et développée la race en France), depuis elle se passionne pour les chats de race Ragdoll et les chiens de race Goldens Retrievers, qu’elle élève et sélectionne dans l’objectif de développer une lignée  de travail pour la médiation animale.

Elle s’enrichit continuellement par l’apport de divers formations en continue: *PECS /*SNOEZELEN/ONCOLOGIE PÉDIATRIQUE …                                                                                                                                                                                         En 2014, elle fonde l’École FRANCO-CANADIENNE DE MÉDIATION ANIMALE. Ses objectifs sont nombreux face à cette profession naissante , fédérer , développer et faire reconnaître le diplôme. En 2015, elle découvre le bonheur d’être maman, et s’oriente vers la méthode éducative « Montessori ». L’année 2015 et 2016 sera donc ponctuée de différentes formations à la méthode Montessori  » Apprends moi à faire seul ».

L’unique mot qui représente Lucile, est le mot  «  PASSION ».

*PECS : est un sigle anglais pour « Picture Exchange Communication System », outil de communication par échange d’images, un programme destiné aux enfants qui n’acquièrent pas le langage verbal, notamment les enfants sujets à l’autisme ou à un TED. Le programme appartient aux techniques de la communication améliorée et alternative.Source wikipedia

*SNOEZELEN : est une stimulation multisensorielle contrôlée, une pratique visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante.C’est une pratique non-directive. La démarche est basée sur l’éveil de la personne stimulée au monde extérieur par le biais de son corps et de ses cinq sens. Cet éveil permet à la personne stimulée de prendre une meilleure conscience de l’ici et maintenant et ainsi de donner plus de substance à sa relation au réel. L’accompagnateur apporte son aide en écoutant les réponses aux stimuli et en agissant sur l’ambiance si nécessaire.

INTERVENANTE : Clémentine Peltier

Nos chats2

Globetrotteur en herbe durant son enfance et son adolescence, Clémentine découvre au fil de ses voyages les richesses de la différence. Après deux années en poste auprès d’enfants en situation de handicap en milieu scolaire, Clémentine se forme au métier d’éducatrice spécialisée. Elle se créée une identité professionnelle axée sur la curiosité de l’autre, la compréhension et la recherche de sens dans sa pratique quotidienne.

 C’est en 2014 que Clémentine concrétise un projet de longue date en intégrant la formation de l’Ecole Franco-Canadienne de Médiation Animale qui lui permet d’associer l’animal à sa pratique. Cette année de formation sera également l’occasion pour elle de réfléchir autour de la notion de « savoir être » dans l’accompagnement et d’en imprégné sa pratique de zoothérapeute.

 Au fil de son parcours, Clémentine est amenée à intervenir auprès de publics variés. Ainsi, elle rencontre des enfants en situation de handicap. Elle travaille à l’accompagnement d’enfants confiés aux services de protection de l’enfance et leurs familles, mais également en prévention en amont des situations de placements. Elle accompagne des enfants et jeunes adultes souffrants de troubles du spectre autistique. Elle appréhende également l’accompagnement des personnes SDF et des personnes âgées désorientés.

 Ces différents publics lui permettent de découvrir des modalités d’interventions diverses, en institution, en milieu ouvert, en milieux scolaire ou encore à domicile.D’un naturel curieux, elle est en recherche permanente de nouveaux outils pour soutenir ses accompagnements et elle appréhende divers techniques de communication tel que le MAKATON, la LSF, le PECS…

INTERVENANTE : Cécile Banos

Nos chats6

 

« Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à  avoir de nouveaux yeux»Marcel Proust

 Cécile issue d’une famille de médecins bourlingueurs et engagés passe une partie de sa jeunesse en Afrique de l’ouest. Celle ci grandit au contact de cultures différentes qui l’enrichissent et qui la construisent dans le respect de la difference de l’autre. Après un an passé en Irlande comme jeune fille au pair, celle ci s’installe à Angers pour poursuivre ses études d’Assistante Sociale.

Après son diplôme d’assistante sociale obtenu en 1997, Cécile s’engage dans le monde associatif auprès des personnes Sans Domicile fixe, des personnes et familles en grande précarité et des usagers de drogue actifs. Après avoir travaillé à Agir Logement 49 et Médecins du Monde Paris,  elle intègre la fonction publique hospitaliere. Tout d’abord à Paris où elle travaille 6 ans dans un service de soins intersectoriel addictions et psychiatrie, puis à l’hôpital Louis Constant Fleming aux Antilles, au sein du pôle de santé mentale. Elle intervient aussi régulièrement dans le cas de remplacement dans les services de maternité, de pédiatrie, de médecine interne ou des urgences.

Puis en 2013 elle intègre l’Hôpital Centre Bretagne où elle exerce dans les service de court séjour gériatrique, gastro entérologie, diabétologie, néphrologie, et hémodialyse.

Cécile en parallèle de son engagement professionnel n’a jamais cessé de se former (Diplomes universitaires en toxicomanie, en développement social et santé communautaire, en santé-précarité, et dernièrement en gérontologie sociale et en relation Hommes-Animal.).  Elle est passionnée par la relation à l’autre (relations intra et interspécifique) et son désir de rencontres et de partages l’amène à  travailler dans le cadre de missions humanitaires, de stages ou d’échanges professionnels au Niger, à Cuba, en Russie, au Brésil, en Belgique et plus récemment dans le cadre de la zoothérapie en  Afrique du Sud et au Quebec.

En 2013 elle découvre le monde de la médiation animale par le biais de Agatéa et obtient le diplôme universitaire relations Homme-Animal délivré par l’université Paris-descartes. C’est dans le cadre de son stage, que celle ci fait une rencontre décisive avec Lucile Civel zoothérapeute à Museaux  pour des Maux et qu’elle décide d’intégrer l’Ecole Franco Canadienne de Médiation Animale que Lucile a fondé. Au fil de ses rencontres, de ses expériences de vie et de ses expériences professionnelles glanées ci et là, Cécile ancre sa relation d’aide dans une approche humaniste et une « philosophie de la sollicitude » qu’elle retrouve à Museaux Pour Des Maux.

Elle se tourne aujourd’hui plus spécifiquement vers l’accompagnement des personnes vulnérables souffrant d’un vieillissement dit pathologique et ce par le biais de la zoothérapie. Dans cette perspective, celle ci suit actuellement un master 2 à l’université de Montpellier, intitulé expertise en gérontologie.

Cécile a toujours été entourée d’animaux. Aujourd’hui celle ci a quatre chiens, ses compagnons de vie dont trois qui sont heureux de l’accompagner dans la magnifique aventure de la zoothérapie

 La complémentarité des parcours, la diversité des expériences et le partage de valeur fortes et d’une vision commune de l’accompagnement avec Lucile Civel  donne du sens à l’arrivée de Clémentine et de Cécile dans l’aventure « Des museaux pour des maux ».