Home » Formation

Actuellement, l’EFIMA est fermée pour une durée indéterminée.

 

……………………………………………….

photo_mur

L’Ecole Franco-Internationale de Médiation par l’Animal

Son origine ;

Créée en 2014 sous le statut associatif loi 1901, l’Ecole Franco-Canadienne de Médiation Animale est tout d’abord l’aboutissement et la concrétisation d’un long projet, la collaboration unique entre la France et le Canada, pays précurseur en termes de reconnaissance et pratique professionnelle en Médiation Animale.

Fruit d’une collaboration entre Gaëlle Cartin, Directrice de l’Ecole Internationale de Zoothérapie de Montréal (http://zootherapie.ca/) et de Lucile Civel, Fondatrice Des Museaux pour des Maux (www.des-museaux-pour-des-maux.fr).

En 2016, l’EFCMA devient l’EFIMA insuffler par cette dynamique d’ouverture multi-pays à travers les apports théoriques et les apports pratiques. En effet, en France la pratique de la Médiation Animale n’est pas reconnue par un diplôme d’Etat, outre le métier d’Equicien. A l’heure, où l’intérêt de la Médiation Animale est de s’unifier, le marché est tel qu’il se divise.

L’école s’investit et se consacre à l’intégration de la richesse étrangère dans son cursus de formation d’Intervenant en Médiation par l’Animal. Elle est en recherche continuelle de cohésion et de reconnaissance à travers le monde (Etats-Unis, Afrique du Sud, Italie, Belgique).

En 2017, l’école ferme ses locaux afin de se consacrer à la concrétisation d’un projet d’implantation d’ECO-CENTRE.( Les actualités sont diffusées sur la page facebook de l’EFIMA).https://www.facebook.com/Efimaofficiel Malheureusement après une année  et demi  de  démarches administratives, le projet n’a pas pu aboutir. De ce fait, l’école reste actuellement fermée.

CONTEXTE

La Médiation par l’Animal est devenue une pratique explicite pour de nombreux professionnels du secteur social, éducatif, médico-social, médical… Il traduit d’une évolution du côté des familles, des professionnels, des bénéficiaires et des établissements sanitaires et sociaux, vis à vis des accompagnements dits « alternatifs » et « complémentaires ». Cependant cette pratique innovante tend à se formaliser et à se professionnaliser. La formation à la pratique de la Médiation par l’Animal a pour but d’accompagner les professionnels à la mise en place de projet personnalisé d’accompagnement par la Médiation Animale, grâce à la participation et collaboration de partenaires animaliers sélectionnés et formés, en permettant d’approfondir les connaissances dans ce domaine et en analysant la mise en œuvre de cet accompagnement aussi bien sur le plan éthologique, méthodologique, qu’éthique.

LES FORMATIONS

  • Formation à la pratique de la Médiation par l’Animal 
  • Sensibilisation à la relation Homme-Animal
  • Formations thématiques

Lucile CIVEL- Directrice de l’EFIMA – Fondatrice des Des Museaux pour des Maux

profil facebook

————————————————————————————————————————–

À la suite de très nombreuses sollicitations concernant notre parcours et les démarches de formation pour devenir intervenant en médiation par l’animal, il nous a semblé utile de partager ici notre propre vision ;

Cet article n’est donc ni exhaustif, ni prescripteur, mais fait état de la vision de l’équipe concernant la Médiation Animale et des valeurs communes que nous partageons toutes les cinq  et sur lesquelles se basent notre collaboration au sein de l’équipe des Museaux.

La pratique de la Médiation animale (MA) nous apparaît comme une spécialisation d’un métier dans le champ de la relation d’aide, qu’il soit éducatif, pédagogique, thérapeutique ou attaché aux habiletés sociales. À ce titre, nous sommes toutes titulaire d’un (ou plusieurs) diplômes d’état dans les champs du travail social, thérapeutique ou pédagogique. Ce « métier socle » nous assure non seulement la connaissance des différents publics que nous sommes amenées à accompagner, mais également des méthodologies d’accompagnement de nos structure partenaires, des dynamiques de groupe, de la communication… Elle est garante de notre professionnalisme et d’un SAVOIR-FAIRE dans l’accompagnement.

L’intervenant en médiation animale (IMA), travaille à l’accompagnement de bénéficiaires via la relation à l’animal.

Nous avons toutes fait le choix, dans la lignée du parcours de Lucile, la fondatrice des Museaux pour des Maux, d’entreprendre une formation longue en médiation animale (une année scolaire), mêlant apprentissages théoriques et temps de stage suffisamment long. Apprendre à connaître le monde animal avec un regard plus affûté, mettre en pratique ces différentes techniques d’interventions, les ajouter à notre métier socle de manière judicieuse et harmonieuse demande du temps, et une importante introspection personnelle.

Nous conseillons toujours une formation longue, parce que ce temps est également celui de notre cheminement personnel, au-delà du professionnel. C’est dans ce temps de spécialisation en médiation animale que l’occasion est donnée de venir éprouver et ajuster le SAVOIR-ÊTRE, second pilier de notre pratique.

Enfin, de manière plus informelle mais tout aussi importante, nos interventions prennent place dans un cadre où le RESPECT DU VIVANT sous toutes ses formes est une priorité absolue.

Vous êtes nombreux à demander des informations concernant la reprise ou non de l’Ecole Franco International de Médiation par l’Animal, dirigée par Lucile Civel entre 2014 et 2018. A ce jour, il n’y a pas de date de reprise envisagée. La pause est toujours maintenue, car d’autres projets sont en cours.

Nous ne pouvons pas conseiller de formation en particulier, n’étant pas au fait de tous les programmes des très nombreuses sessions proposées partout en France.

Nous vous invitons seulement à vous poser les bonnes questions.

Qu’elles sont vos motivations profondes pour exercer ce métier ?

Un métier peut-il s’apprendre en quelques jours ?

Quelles sont les connaissances qui me sont nécessaire à acquérir pour intervenir auprès d’un public particulier ?

Quelles sont les connaissances qui me sont nécessaire à acquérir pour intervenir avec des partenaires animaliers de différentes espèces ?

Mon métier initial me permet-il de prétendre à une spécialisation en médiation par l’animal ?

Pour quelle raison, qui m’appartient à moi seul, je m’oriente dans cette voie ?

etc……………………….

Clémentine pour l’équipe de  » Des Museaux pour des Maux »

100621768_2948303401916685_3006604599009214464_n

 

daycares.co