Home » Le partenaire canin en Médiation Animale

Extrait d’un article de CANIDEA Confédération nationale des organisations des chiens d’aide à la personne

 

 Clarification entre un chien bien éduqué et un chien médiateur ;

Première clarification : qu’entend-on par « chien bien éduqué » ?
Les éducateurs canins s’accordent sur 5 grands principes de base qui sont appris pendant la primo-éducation (l’éducation du chiot) : la propreté, le « assis », le rappel, le « pas bouger » et la marche en laisse. D’autres comportements plus complexes peuvent être canalisés à partir de ces commandes de bases. Ainsi, un chien apprendra-t-il à ne pas sauter sur inconnus car son maître aura su l’arrêter avant avec le « assis ». De même, il est impossible de lui apprendre à ne pas mendier s’il ne maîtrise pas le « pas bouger ». On voit ici comment les 5 grands principes sont le B-A-BA du chien « socialement correct ».
 Deuxième clarification : qu’entend-on par « chien de médiation » ?
Le chien de médiation est un chien d’utilité, c’est-à-dire un chien qui travaille pour l’être humain. Comme tous les autres chiens d’utilité (chien d’avalanche, chien de détection de stupéfiants, chien d’assistance, chien de berger…), il est attendu de lui qu’il effectue une mission précise sur des temps définis. Le chien de médiation apprend donc un « métier » pour lequel il doit avoir des aptitudes. Il n’entre pas en fonction tant que son éducation n’est pas terminée et il viendra un jour où il partira peut-être à la retraite.
A partir de ces clarifications, listons les différences
La sélection d’un futur chien de médiation se réalise bien avant sa naissance (génétique, race etc..). Qu’est-ce que la médiation ? C’est l’art de faire rentrer en interaction deux personnes par l’intermédiaire d’une troisième. La troisième personne est ici le chien. Le chien va assister un professionnel du soin (ergothérapeute, infirmier…) ou du lien social (éducateur spécialisé, …) dans son travail. Il va créer la situation d’interaction : ce processus exige de lui de la compréhension du comportement humain et de la concentration. Là où l’animal donne l’impression d’être un très bon chien de famille, il est en fait un professionnel aguerri qui a reçu une formation centrée sur le travail d’interactions, d’adaptation, de confiance, d’écoute, et de patience.
Le chien de médiation est d’abord un chien choisi parmi d’autres pour certaines qualités,tableau chien de médiationnotamment sa recherche du contact humain et une certaine appétence pour les jeux ou le brossage. Cependant, il doit bien passer par un processus d’apprentissage pour acquérir les compétences nécessaires. Le chien médiateur n’est donc pas juste un chien bien éduqué : c’est un animal dont les qualités professionnelles sont réelles et vérifiées.
L’équipe canine des Museaux pour des Maux est composée de chien avec sa propre individualité, éduquée dès l’âge de 2 mois jusqu’à 2 ans.
Nous ne souhaitons pas travailler avec des chiens formatés et automatisés en répondant à des commandes. La clé de relation s’exprime par la spontanéité de chaque individu : bénéficiaire – intervenant – chien . Ceci est notre vision de la richesse de la Médiation Animale.

 

DSC_0563